Communiqué de la Coordination Voies du Bon Sens

Publié le par les-voies-du-bon-sens.over-blog.com

 

Le Conseil Général du Lot s’est résolu à poursuivre les études d’impact sur le projet dit de « Voie d’avenir », sans attendre la décision du Tribunal Administratif de Toulouse sur le recours déposé en avril dernier par les sept associations de défense de l’environnement réunies au sein de la coordination « Voies du Bon Sens ».

 

Il a ainsi choisi d’ignorer les objections formulées visant à faire reconnaitre que la procédure engagée était entachée de nombreuses irrégularités, tant sur le fond que dans la forme.

Il prend aussi le risque de voir invalidée la suite des actions initiées si le jugement attendu devait lui être défavorable.

 

De son côté, la coordination « Voies du Bon Sens » précise que le Comité de suivi et la phase de concertation ont pris fin avec la décision du 22 octobre 2010 et demande de voir enfin engager une véritable concertation, qui permette d’envisager non seulement la création de voies nouvelles mais aussi et surtout la modernisation des voies existantes.

Elle exprime cette demande sans esprit de polémique inutile, mais toujours soucieuse de faire prévaloir une solution acceptable par le plus grand nombre, à la fois économe des deniers publics et respectueuse de l’environnement.

 

C’est dans ce contexte, et dans le seul but de tenir informés la population des initiatives et projets du Conseil Général, que la Coordination « Voies du Bon Sens » a accepté d’être représentée, en qualité de simple observatrice, au Comité de suivi réuni ce 6 octobre 2011 à Cressensac.

Pour autant, et dans l’attente de la décision du Tribunal Administratif, elle maintient toutes ses réserves sur la suite de la procédure et des actions initiées par le Conseil Général.

 

Publié dans positions

Commenter cet article