Communiqué de presse décembre 2010

Publié le par les-voies-du-bon-sens.over-blog.com

Voie d’avenir : le Conseil Général du Lot tombe le masque.

 

 

Le Conseil Général du Lot a organisé une réunion d’information le 2 décembre 2010 à Cressensac, en l’absence de tout représentant du Conseil Général de la Corrèze.


Il y a présenté sa vision de la suite du projet « voie d’avenir », après sa délibération du 22 octobre dernier.


Passant outre l’absence de consensus à l’issue de la phase des études d’avant projet sommaire, il annonce le lancement des études d’avant projet conduisant à l’enquête publique prévue pour début 2013.

Il maintient en concurrence les tracés T3 et T2-T1 alors qu’il est d’usage à ce stade de choisir un fuseau unique et éviter de doubler le coût des études désormais très détaillées. Le surcout annoncé de ce doublon de 150 000 € nous parait très sous estimé. 

Le CG 46 a confirmé oralement son refus persistant de mettre à l’étude la modernisation des voies existantes, considérant que celle-ci ne « répond pas aux enjeux de la voie d’avenir ». Des enjeux sur lesquels aucune explication n’est fournie, alors que de nombreux habitants des communes concernées s’étaient pourtant exprimés en ce sens.


Ainsi, l’éventualité d’utiliser la côte des Matthieux continue d’être écartée d’office sans davantage de justification.

Le Conseil Général a d’ailleurs annoncé que les déviations continueront d’avancer, y compris celle de Vayrac qui détourne le trafic de la côte des Matthieux.


Plusieurs participants à la réunion (y compris parmi les partisans encore récents des tracés nord) ont suggéré au Conseil Général d’en revenir à un programme ambitieux de modernisation des routes existantes pour désenclaver rapidement les bassins d’emploi du nord du Lot.  Avec semble-t-il peu d’écoute. Trois réunions d’information en tout et pour tout ont été annoncées pour les 18 mois à venir.

Le garant de la concertation était une fois de plus absent de cette réunion. Nous avons appris que, contrairement aux engagements de la Charte de concertation présentée par le CG 46 en juillet 2009, il n’avait pas rédigé lui-même le bilan de la concertation (c’est le CG qui l’a fait, n’hésitant pas à mélanger les rôles de juge et partie). On s’explique mieux les nombreuses contre-vérités  contenues dans ce document.


Considérant que ces nouveaux éclairages caractérisent un passage en force, un gâchis des deniers publics et véritable déni de démocratie, la coordination « Les Voies du Bon Sens » va demander officiellement  au Conseil Général du Lot de revoir sa copie.

 

Publié dans positions

Commenter cet article

lagorse denis 10/01/2011 15:56


vu aujourd'hui la volonte affichee par le cg46 il ne faut surtout pas relacher la pression qu'exerce les voix du bon sens sur ces gens la .il ne serait peut etre pas negligeable de faire de meme
sur les maires et les conseils municipaux qui sont concernes par les differents traces .


l'équipe de Ma Mairie Citoyenne 06/01/2011 21:10


Bonjour,

Nous vous informons qu'un sujet a été ouvert par notre équipe concernant le sujet Voie d'avenir
Vous pouvez voir le sujet, faire des commentaires et des propositions en vous rendant sur le lien suivant :
http://www.mamairie-citoyenne.fr/participer/lot/46/Sujet/voie-d-avenir-contre-les-voies-du-bon-sens/85

Cordialement

L'équipe de Ma Mairie Citoyenne