ELECTIONS CANTONALES

Publié le par les-voies-du-bon-sens.over-blog.com

Communiqué de presse

17 mars 2011

 

La Coordination des Voies du Bon Sens est entrée en contact avec les formations politiques et les candidats aux élections cantonales, afin d’obtenir leurs positions sur le projet de Voie d’Avenir. Conformément aux engagements pris, nous rendons compte des résultats de cette démarche.

Le Maire de Martel, Jean-Claude Requier, continue de soutenir le tracé « Sud » T3, l’un des deux  étudiés par le Conseil général.

En revanche, l’opposition départementale n’approuve pas les décisions de l’Assemblée départementale. L’un de ses candidats, Alain Delvert (UMP), se déclare hostile à toute création de nouvelle voie et favorable à « l’aménagement des points noirs », dont la côte des Matthieux. Il en va de même de Philippe Mouraud (PS), qui plaide lui aussi pour l’amélioration du réseau routier existant.

Le Front de Gauche réclame une « concertation réelle et sans tabou », la prise en compte de l’intérêt général de la population et privilégie la solution ferroviaire.

Le NPA met aussi fortement en avant l’alternative du train et la revitalisation de la gare de Biars.

Au total, dans leur diversité, ces réponses confortent nettement nos analyses, de même que notre campagne fructueuse de pétitions. La conviction de Voies du Bon Sens, pour la modernisation des voies existantes et contre les tracés inutiles et coûteux que le Conseil général souhaite toujours promouvoir, en est encore renforcée.

La Coordination avait présenté un recours gracieux contre la délibération du 22 octobre 2010, qui n’a pas reçu de réponse favorable, traduisant un embarras manifeste. Le débat reprendra donc avec la nouvelle équipe départementale.

 

 

Lire l'article de La Dépêche du 18 mars

 

Commenter cet article