La coordination Voies du Bon Sens dépose un recours contentieux contre le projet de voie rapide du Conseil Général du Lot.

Publié le par les-voies-du-bon-sens.over-blog.com

 

A la suite de la délibération du Conseil Général du 22 octobre 2010, les sept associations de défense du patrimoine réunies dans la coordination « Voies du bon sens » ont déposé le 30 décembre 2010 un recours gracieux demandant au Conseil Général du Lot de rapporter cette délibération, issue d’une procédure entachée de nombreuses irrégularités. L’objectif suivi était de relancer une véritable concertation permettant d’envisager non seulement les solutions de voies nouvelles, mais aussi la modernisation des voies existantes.


Par courrier du 25 février, le Conseil Général a rejeté ce recours. Dès lors la coordination disposait de deux mois pour déposer un recours contentieux devant le tribunal administratif de Toulouse, ce qui vient d’être fait.


Une fois de plus, la coordination déplore de devoir s’adresser au juge pour obtenir ce qui aurait du l’être par la simple voie du dialogue démocratique, comme elle l’a à de nombreuse reprises proposé au Conseil général du Lot.


La coordination soutient l’aménagement durable du nord du Lot et elle est solidaire des préoccupations concernant l’emploi du bassin de Biars. Elle souhaite néanmoins que toutes les solutions soient honnêtement envisagées dans le cadre d’une concertation véritable, ce qui n’a pas été le cas jusqu’à aujourd’hui, malgré les enjeux importants de ce projet, notamment en termes de défense de l’environnement et de coût.


Le jugement du tribunal administratif devrait être rendu dans les prochains mois

Entretemps la coordination continuera d’informer les habitants du nord du Lot et de réunir des centaines de signatures sur une pétition qui reprend ses propositions.

 

Lire l'article de La Dépêche du 21 avril


Contact : Jean-Claude Tassain

Coordinateur  du Collectif « Les Voies du Bon Sens »

 


 

Publié dans positions

Commenter cet article