LES POSITIONS DES CANDIDATS AUX CANTONALES

La coordination des Voies du bon sens a écrit aux candidats aux cantonales de mars 2011   (lisez la lettre ici)

 

Voici les réponses reçues :

 

 

---------------------------------------------------------------------------------

Message du 08/02/11 19:59


De : "Michel ROUMEGOUX"


A : "Jean Claude TASSAIN"


Objet : Re: Lettre aux candidats aux cantonales 2011

Bonsoir Monsieur Tassain,
j'avoue que je ne connais rien au dossier que vous évoquez, qui concerne
la 2ème circonscription du Lot. Je n'en sait que les multiples hésitations
pour prendre une décision. Je connais mal les diverses options. S'il
arrivait que je sois élu je m'interesserai plus au sujet pour l'instant il
ne serait pas sérieux de me prononcer. 

Bien cordialement .
Michel Roumégoux

---------------------------------------------------------------------------------

 

 

 Mr DELVERT  Alain

Le bourg

 46200Lanzac

 

Lanzac, le 7 février 2011,

 

                                                   

                                                    Monsieur TASSAIN

 

Suite a notre entretien, je vous communique mon avis sur le désenclavement routier du nord du Lot :

 

Le nord du département du Lot est riche de ses activités industrielles, agricoles, de tourisme

ainsi que de son patrimoine et de sa gastronomie,

Il est nécessaire de donner à ces secteurs d'activités répartis sur l'ensemble du nord du Lot

des structures routières mieux adaptées qui pourront relier rapidement et avec sécurité ces

sites.

 

Je suis pour créer un schéma d'aménagement routier du nord du Lot pouvant desservir

St Céré, Bretenoux,  Figeac, Gramat,  Martel,  Cressensac, l'aéroport Brive vallée de la Dordogne, Brive et Souillac avec son accès autoroutier.

Le centre de ce « maillage » routier doit être Martel.

L'aménagement des points noirs sur ces départementales (côte des matthieux, dpt140, route de Martel à Souillac, sortie Figeac, etc…) pourrait  certainement permettre des économies tout en desservant nos entreprises, nos villages, notre tourisme local et sans impacter notre nature.

A l'aube du nouveau territoire nous devons réfléchir pour un avenir à long terme de notre économie sans laisser quiconque sur « la touche »,

 

Ne laissons pas construire une voie rapide vers la Corrèze et détruire à court terme notre identité.

 

A DELVERT

 

Canton de SOUILLAC

 

---------------------------------------------------------------------------------

 

 

---------------------------------------------------------------------------------